Sur ma colline

Sur ma colline, Rwanda, mais avant ? Et puis après. est une création scénique autour du Rwanda qui a célébré en avril 2014 la 20e commémoration du génocide des Tutsi, au Rwanda.
Il s’agit d’un diptyque, en deux volets indépendants, quoique se complétant, adaptation de deux livres que, journaliste et écrivain, Souâd Belhaddad a co-écrit et publié avec Esther Mujawayo, rescapée de ce génocide.

Esther Mujawayo, qui a inspiré cette création théâtrale, est rescapée du génocide des Tutsi ; elle y a perdu 274 membres de sa famille. En quête de la dépouille de sa sœur Stéphanie, elle a  également eu à se confronter à ses tueurs, d’anciens proches voisins.
Esther est cependant une femme sans haine.

Esther et Souâd

Sur ma colline s’inspire de SurVivantes, dix ans après le génocide, qui retrace la genèse du génocide à travers le parcours personnel d’Esther, Tutsi née et grandie à la campagne.
L’histoire individuelle  d’Esther « reine qui, cette fois, n’a pas sauvé son peuple » selon son aveu, relève d’une mémoire collective du Rwanda. A travers son témoignage, entre réalisme et poésie, elle invite le public à voyage dans un Rwanda ancestral et moderne à la fois d’avant ’94 où rites, traditions, croyances reliaient les uns et les autres, dans une culture commune. Aussi commune que l’impunité qui régnait à l’égard des Tutsi, officieusement d’abord puis officiellement discriminés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s